nnnn
la transition, fruit d'une rencontre entre la volonté des individus de repenser leur mode de vie et celle des autorités publiques de stimuler les initiatives 
Alors que le climat déraille, que les ressources (pétrole, gaz, biodiversité) s’épuisent et que les inégalités s’envolent, une petite commune alsacienne montre qu’un autre monde est possible ici et maintenant : Ungersheim, considérée comme « un modèle de la transition écologique vers l’après-pétrole »*. En 2009, le village (2000 habitants) a rejoint le mouvement des « villes et villages en transition », lancé par le Britannique Rob Hopkins. Grâce à un programme baptisé « 21 actions pour le 21ème siècle » mené par la municipalité, les habitants ont développé des actions collectives et individuelles  qui visent à atteindre l’autonomie alimentaire et énergétique du territoire, à encourager la production et la consommation de proximité, à promouvoir des formes d’habitat durable, à créer des emplois locaux pérennes, à préserver la biodiversité, et à nourrir les liens communautaires. Une histoire exemplaire qui montre que la transition vers une société plus durable et décarbonée est l’affaire de tous et qu’elle est le fruit d’une rencontre entre la volonté d’individus de repenser leur mode de vie et celle des autorités publiques de stimuler les initiatives. À un moment où prévalent la morosité et l’inquiétude face aux crises économique, sociale et environnementale, le film est une vraie bouffée d’air et d’espoir. Soutenez le !
(*) « Ungersheim, un éco-labo », Libération, 23 décembre 2013.
LE NOUVEAU FILM : UNGERSHEIM, VILLAGE EN TRANSITION